Un drapeau Arc-en-ciel flotte sur la ville de Kinshasa et enflamme la toile congolaise !

Le matin du 12 août 2020, du haut de ses 10 millions d’habitants, la ville de Kinshasa s’est réveillée avec un drapeau Arc-en-ciel🏳️‍🌈 flottant fièrement sur son monument « Place des combattants ». Précisément à la 10e rue Limété, le monument « Place des combattants » a été récemment construit en l’honneur du patriarche de L’UDPS, Etienne Tshisekedi. Tout allait bien, jusqu’à ce que le dit drapeau commence à susciter toutes sortes de commentaires, majoritairement négatifs voir même avec des suggestions d’être enlever.

Qu’est-ce qui pose problème exactement ?

Le drapeau Arc-en-ciel existe pour plusieurs objectifs, cela partout dans le monde. Généralement, Il en existe une version pour la Paix (drapeau de la Paix) mais aussi une autre version qui représente la diversité et la visibilité de la communauté LGBTIQ+. A Kinshasa, celle qui flotte fièrement sur la place des combattants, représente la communauté LGBTIQ+.

Jusque la, rien d’anormale puisque des milliers de personnes LGBTIQ+ vivent, travaillent et existent aussi bien à Kinshasa comme sur le reste du territoire congolais. Ainsi, une reconnaissance sur la « Place des combattants » a certes tout une signification à comprendre. Sauf que, initialement, personne n’a compris exactement ce qui se passe. Simple confusion entre les deux drapeaux? Affirmation de l’état congolais à soutenir ses citoyens LGBTIQ+?

Plus tard dans la journée, dans un message sur son Facebook, le gestionnaire de la place des combattants à affirmer « Une erreur de la part de ceux qui ont placée ce drapeau, ils ont du confondre le drapeau de la paix a celui de la communauté LGBTI ».

Discriminations et haines contre les LGBTIQ+, toujours à la congolaise.

Contrairement à son voisin le Gabon qui a dernièrement dépénaliser l’homosexualité; la RDC de tout son histoire n’a jamais criminaliser l’homosexualité. Loin d’être un paradis d’acceptation et malgré qu’il n’y existe aucune reconnaissance des couples homosexuels et que tout les instruments juridiques sont muets à l’égard de l’homosexualité; la constitution congolaise garanti l’égalité des droits, la liberté d’expression et la non discrimination. Dans ce sens, les personnes LGBTIQ+ font des efforts énormes pour informer et sensibiliser pour plus d’inclusion et d’équité.

Évidement, les réactions n’ont tardes à enflammer le toile congolaise. Des commentaires discriminatoires majoritairement qualifiant le nouveau gouvernement congolais de Pro-LGBTIQ+. Un gouvernement qui cherche a détruire les mœurs et moralité des congolais. Tout cela, malgré que la RDC est une nation considérée laïque par la constitution même si religieuse a 80%. Des appels à des actes homophobes déclarés ont été lu et entendu sur les places publiques de la ville de Kinshasa.

Un espoir pour les personnes LGBTIQ en RDC ?

Même si l’homosexualité n’est pas hors loi en RDC, les personnes LGBTIQ+ restent mal vues au sein de la société. Elles sont régulièrement traitées comme des criminels, sorciers et parfois harcelées et menacées par différents personnes dans leur entourage. A deux jours de la toute première édition de célébration Panafricaine LGBTIQ+, en ligne. Cet acte, qu’importe les motifs, reste une action de visibilité importante pour les personnes LGBTIQ+ en RDC. Ainsi au delà des tabous sur les conversations LGBTIQ+, c’est une opportunité donnée au mouvement LGBTIQ+ de parler d’eux même .



Catégories :Notre Blog, plaidoyer, RDC, StoryTelling

Tags:, , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s